samedi 31 mai 2014

Grands Leaders Chamaniques #noGovDay5

28 mai
Donc, le opte pour une coprésidence Di Rupo - Magnette. C'est vrai que chez , cela performe ...

30 mai
Elo Di Rupo toujours juste a côté de Paul Magnette, cela fait effectivement très... formation

23 mai
: Magnette et Michel ont le même truc de com: "J'ai rencontré untel, je viens de rencontrer un chômeur, un enseignant, etc".Au choix.

J'ai rencontré Elio ....
Juan Reinaldo Sanchez, l'ancien garde du corps rapproché de Fidel Castro, vient de faire des révélations choc!


30 mai
Le nom de Charles Michel apparait lors que Paul Magnette parle accompagné d'Elio Di Rupo




Lire aussi:
Elio 1er, roi des Shadoks
Dieu, que ce garçon est pompant !
Elio 1er, roi des Shadoks voudrait se retirer du gouvernement, mais avant il aimerait pouvoir "pomper le plus rapidement possible".


video




Victoire par Catherine Ernens
Récapitulons le tableau des merveilles. Le triomphe de la N-VA (en Flandre). La conquête du MR (en Wallonie). L’avantage au PS (chez les francophones). La réussite-ke du cdH (à peu près Wallonne). La (petite) consécration du FDF (sur Bruxelles). Le succès du CD&V, du sp.a, de l’Open-VLD, de Groen. Et le PTB, quelle avancée. Et le PP, pas mal. Tout le monde a gagné. Même Écolo, d’ailleurs. Les verts francophones ont gagné une cure de jouvence idéologique. Non, vraiment, les élections c’est comme l’école des fans. Tout le monde a gagné. Victoire du premier parti, même s’il se perd des voix pour le PS. Victoire du premier parti, même s’il vole les voix du Vlaams Belang, pour la N-VA. Victoire de la plus grande progression, même si on arrive second, pour le MR. Il ne faut pas se faire voler sa victoire. Car Nous entrons, forts de toutes ces victoires, dans le second tour qui échappe à l’électeur. Les terribles, les affreuses, les énigmatiques négociations qui se déroulent en ce moment, et pour un temps indéfini qu’on espère le plus court possible, sont en place. Mais en attendant qu’ils forment des coalitions, je vais vous dire qui est le vrai vainqueur de ces élections. Le seul et le vrai. Le fort et le magnifique. C’est Oliver Paasch. C’est qui? C’est le Bart De Wever des germanophones. Il dirige le parti «autonomiste des Belges de langue allemande ». Il a fait valser tous les vieux partis et a renversé les quinze années de présidence du socialiste Karl-Heinz Lambertz. Ca lui a pris 5 jours de devenir le nouveau ministre-président avec une coalition sympathique incluant socialistes et libéraux.

500 collaborateurs d'Ecolo sur le marché du travail
Environ 500 collabora­teurs du parti Ecolo pourraient devoir trouver un autre employeur à la suite des mauvais résultats de la formation politique lors des élections, d'après une estimation relayée samedi par la Libre Belgique. Le parti devra en effet vivre avec 30 à 40% de moyens en moins.
400 personnes qui travaillaient dans les cabinets ministériels
La plupart des collaborateurs concernés, environ 400, travaillaient dans les cabinets ministé­riels. Leur sort n'est pas encore définiti­vement scellé, puisque les négociations en vue de former les prochaines majo­rités sont en cours et que la direction actuelle du parti n'a toujours pas exprimé clairement son refus de participer à nouveau au pouvoir, précise le quotidien.


La face cachée du patrimoine de Fidel Castro
Juan Reinaldo Sanchez, l'ancien garde du corps rapproché de Fidel Castro, vient de faire des révélations choc! Après 17 années de franche collaboration avec le dictateur cubain. Choqué par l'écart existant entre le discours du chef révolutionnaire et la réalité de son quotidien, l'homme a décidé de briser le silence et de faire éclater la vérité. Vivant actuellement aux Etats-Unis, Juan Reinaldo Sanchez dévoile ainsi au travers d'un livre la face cachée du patrimoine du "Lider Maximo". Celui qui prétendait vivre dans une "cabane de pêcheur" disposerait en réalité d'une immense fortune... A des années lumières du train de vie qu'il impose au peuple cubain. Juan Reinaldo Sanchez, l'ancien garde du corps de Castro (Twitter) Comme le rapportent nos confrères de L'Express, qui ont interrogé la source des révélations, "Fidel Castro n'a jamais renoncé au confort du capitalisme ". Il posséderait ainsi des yachts et plusieurs résidences luxueuses, et mènerait un train de vie exceptionnel. Le plus gros scandale? Une île privée que l'ancien dirigeant a établi près de la "Baie des Cochons" (voir photo ci-dessus) et qu'il a bien veillé à garder secret aux yeux des Cubains, puisqu'il est interdit de naviguer au large de cette propriété. Depuis 1961, seule ses gardes, sa famille et quelques groupes étrangers privilégiés ont accès à ce coin de paradis.C'est, selon l'auteur des révélations, le secret le mieux gardé de la révolution cubaine. A cet endroit paradisiaque, on peut deviner un débarcadère permettant l'accostage de l'"Aquarama II", son yacht de 27 mètres, mais aussi un restaurant flottant, un enclos marin et un delphinarium.On est loin d'une cabane de pêcheur... D'autres révélations, plus insolites, témoignent d'une certaine psychose de la part du dictateur. Ainsi, il demande à ce que tout soit enregistré et ne boit qu'un seul lait, celui provenant d'une vache gardée dans une étable privée. Il aurait aussi en permanence avec lui des gardes du corps "donneur de sang". Mais cette volonté de tout contrôler et de tout cacher vient subitement de voler en éclats...

vendredi 30 mai 2014

Plan Wathelet & survol de Bruxelles



https://twitter.com/XortroX/status/469794130080825344


Le survol de Bruxelles (22/05/2014)

« Ce dossier révèle une certaine forme de myopie dans le chef des politiques. Il y a eu des défaillances : manque de transparence, de concertation, reconnaît Francis Delperée, coreligionnaire CDH de Melchior Wathelet. Si le moratoire consiste à remettre tous les vols sur l’Oostrand, ce n’est pas une bonne olution. Pour les pistes actuelles, notre position est simple : il faut les abandonner et il faut inventer de nouvelles pistes ».
Pour Zakia Khattabi, « il faut revenir sur des zones moins densément peuplées et, là, accompagner les riverains survolés par des mesures d’isolation ».
Olivier Maingain estime que les francophones sont désormais dans une position de faiblesse par rapport à la Flandre : « On aurait pu penser à la qualité de la vie avant de prendre le plan Wathelet. Le malheur de ce plan c’est qu’il nous met dans une position de négociation difficile. Or, c’est un francophone qui a fait cela. Par ailleurs, ce plan ne respecte pas les accords gouvernementaux. Est-ce que les trois vice-Premiers bruxellois étaient déjà en affaires dormantes. Il faut abroger le plan Wathelet, et redéfinir la politique aéroportuaire, avec une réduction drastique de l’activité à l’aéroport. Il faudra négocier cela dès la formation du gouvernement. »
Laurette Onkelinx : « Je n’ai qu’un discours. Je suis favorable au moratoire. Si on ne le fait pas tout de suite, le temps de changer ce plan, il se passera des mois voire des années. Je n’aime pas faire un procès en responsabilité, surtout de quelqu’un qui n’est pas ici. Mais le plan Wathelet ne s’est pas fait en discussion conjointe. »
Didier Reynders réclame la suppression du plan Wathelet, « qui est une erreur, qui entraîne des souffrances et des nuisances sur un certain nombre de communes ». « Mais on peut garder un certain nombre d’améliorations apportées dans l’Oostrand. Il faut faire de ce dossier un préalable dans les négociations gouvernementales, tant à Bruxelles qu’au fédéral. »
Olivier Maingain : « Le plan Wathelet viole les accords gouvernementaux et la loi. Tant le Premier ministre que les vice-Premiers peuvent évoquer ça au sein du conseil des ministres. » Didier Reynders intervient, ironique : « Olivier, j’en suis convaincu, un jour, tu siégeras dans un conseil des ministres, tu verras comment ça se passe vraiment. » « je l’espère », rétorque le chef de file FDF. « A court terme, il faudra retirer le plan, et dire tout de suite quelles routes il faut utiliser », insiste Didier Reynders.

Stésud, la rouge ...

Martine Maelschalck de l'Echo, s'interroge ...

Stésud, qui installe les machines de vote et qui a conçu le logiciel (en 1994!), est devenue il y a un an la propriété du groupe informatique liégeois NRB. Or, les principaux actionnaires de NRB sont Ethias et Tecteo. C’est-à-dire des sociétés contrôlées par les pouvoirs publics et dirigées par des proches des partis socialistes (PS ou sp.a).
Donc: la seule société qui organise le vote électronique en Wallonie et dans 17 communes bruxelloises est détenue par des actionnaires proches de la mouvance socialiste liégeoise. On n’ose imaginer quelle aurait été la réaction des politiques si c’était une société privée qui avait détenu ce pouvoir. En revanche, l’obsolescence du système de vote utilisé dans 39 communes wallonnes et 17 communes bruxelloises n’était un secret pour personne.
Alors que la Flandre a décidé de passer à une technologie plus moderne et de financer l’opération pour soutenir les communes, alors que la région bruxelloise s’est engagée dans une phase de test, la Région wallonne, elle, n’a rien fait du tout. Pire: elle a fait passer un décret pour facturer aux communes concernées le surcoût du vote électronique! C’est tout simplement hallucinant.

L’avis d'Anne-Emmanuelle Bourgaux, professeur de droit à l’ULB et l’U-Mons, "experte du vote automatisé", pour le Vif/L’Express :

Le bug de ces élections sonne-t-il le glas du vote électronique en Belgique ?
 
C’est vrai que, du côté francophone, beaucoup de voix politiques ont remis en cause le vote électronique de manière virulente, dès le soir du 25 mai. Cette virulence s’explique aussi par le fait que le bug a porté sur le dépouillement et surtout sur le comptage des voix de préférence. Or quoi de plus important pour un candidat que les voix de préférence ? D’où la plus grande médiatisation, sans doute, de ce bug-ci par rapport à d’autres bugs qui, dans les années 1990, avaient occasionné de longues files d’attente d’électeurs parce que le matériel était en panne, sans qu’il y ait ensuite de problèmes de dépouillement. Le bug ne concernait que les électeurs, si je puis dire. Bref, les problèmes ne sont pas nouveaux. Cette fois, néanmoins, les politiques francophones semblent décidés à y réfléchir plus sérieusement.

N’y a-t-il pas aussi une responsabilité des sociétés d’audit, comme PricewaterhouseCoopers, qui ont avalisé les logiciels pour le gouvernement ?

Absolument. Il faut d’ailleurs dénoncer, ici, une situation absurde. On a donc prévu qu’un tiers indépendant, à savoir une société d’audit, contrôle les sociétés privées avec lesquelles le gouvernement sous-traite pour le vote électronique. Mais, pour faire des économies de bouts de chandelle, le coût de l’intervention de la société d’audit est supporté par la firme qui fournit le logiciel. Le contrôleur est donc rétribué par le contrôlé. Cela pose, à l’évidence, un problème d’indépendance et d’effectivité du contrôle. Les collèges d’experts l’ont d’ailleurs déjà soulevé dans leurs rapports avec des exemples concrets. Dans le rapport du collège bruxellois de 2012, il est noté que la société d’audit n’avait pas reçu de la firme privée le bon code source du logiciel, soit le langage qui permet à l’humain de comprendre ce que fait la machine. C’est tout de même énorme, car c’est grâce au code source qu’on peut contrôler si le système fonctionne correctement.

Le ministère de l’Intérieur avait-il suffisamment préparé le terrain pour le vote électronique du 25 mai ?
Apparemment pas. Il y a eu un manque de précaution. Un constat suffit : les arrêtés ministériels, qui ont agréé les applications informatiques ayant dysfonctionné le jour des élections, datent du 14 mai et ont été publiés le 19 mai, soit cinq jours avant le scrutin. D’habitude, ces arrêtés sont publiés fort tard, mais jamais aussi tard que cette fois-ci. Cela sent la précipitation. De toute évidence, tout a été fait à la va-vite. En termes de transparence, de tels délais sont problématiques. D’autant qu’on avalise des choix technologiques qui sont décidés bien avant. On sait qu’en matière de technologie, le droit suit des décisions effectuées en amont. C’est déjà problématique. Mais si on publie les arrêtés à la dernière minute, c’est encore plus problématique. Car il n’y a plus aucune possibilité de contrôle démocratique. C’est à ce point vrai que la sixième réforme de l’Etat a prévu d’inscrire dans la Constitution que les modifications aux règles électorales devront intervenir plus d'un an avant les élections. En principe, elles ne pourront plus être précipitées…

jeudi 29 mai 2014

Bart de Block


Origine inconnue

France-Belgique, même combat ....

Responsable, mais pas comptable ! La dette belge s'accroît de 16 milliards d'euros, dépassant les 400 milliards



Un nouveau calcul d'#Eurostat exige en effet que notre pays inclue également la dette des sociétés de logements sociaux.
Selon les calculs du quotidien économique l'Echo, la dette belge 2013 devra être revue de 101,2% à 102,8% du PIB.
Cette dette "supplémentaire" (transférée) apparaîtra dans les comptes du gouvernement fédéral (qui seront publiés fin septembre).
Les autorités compétentes européennes  plaident pour que les sociétés de logements sociaux soient considérées comme des entités du Fédéral.
Les 2 sociétés de logements sociaux flamandes comptent ensemble pour 6 milliards de dettes (selon le cabinet de la ministre flamande du Logement Freya Van den Bossche).
Cela fait donc 10 milliards à la charge de leurs consoeurs bruxelloises et wallonnes ... mais combien pour chacune ? Impossible pour le moment d'avoir une réponse.


remerciez Eurostat. A Bxlles, Slrb est banque du secteur, saine et endettée uniquement vàv de la Ŕegion

Une dette saine ? Et de combien ?  #MegaFail

Il y a un an, Clément Méric

La mémoire tronquée des gauchistes, leurs obsessions et leur violence - ces bagarreurs ont-ils été seulement voter dimanche dernier ?

https://twitter.com/Cassini665237/status/470983042237210624
On le dirait couronné ...

Il y a un an, on pouvait lire sur "le Retour du Barnum":

"Alternative Libertaire" Vs JNR

La mort d'un jeune est à déplorer suite à la bêtise profonde et à la haine  d'abrutis extrémistes de gauche autant que d'extrême droite.

Clément Méric et les trois personnes qui l'accompagnaient, tous militants d'extrême gauche ont lancé: 
"Les nazis viennent faire leurs courses."
"N'achetez pas beaucoup de sacs parce qu'on va vous attendre en bas"  
Clément Méric lui-même aurait déclaré à propos des skinheads : 

"Ce sont des gens qui ne devraient même pas être vivants"


Lire aussi:
 Clément Méric blessé dans une précédante bagarre

Mort de Méric : la vérité des SMS
Devant les policiers, devant les juges, lors de toutes ses auditions, Samuel Dufour a toujours nié. Le jeune skin de 20 ans, mis en examen et écroué depuis cet été dans l’enquête sur la mort de Clément Méric lors d’une rixe le 5 juin 2013 a toujours expliqué ne pas avoir donné de coup à ce dernier. Il réfute avoir été armé d’un poing américain. Grâce à l’examen de son téléphone portable, la justice est aujourd’hui en possession d’éléments qui contredisent le système de défense du jeune homme.
D’après nos informations, des SMS envoyés par Samuel Dufour lors de la soirée suivant la bagarre qui avait éclaté entre skins et antifas et provoqué la mort de Méric, à la sortie d’une vente privée de vêtements Fred Perry près des grands boulevards parisiens, sont accablants. «J’ai frappé avec ton poing américain», écrit-il à une connaissance. «Ba il est parti à l’hôpital», écrit encore Samuel Dufour, qui ouvre cet échange avec un «mdr» comme «mort de rire», sans que l’on sache à quelle partie de la conversation cet éclat de joie fait référence.



Mélenchon et le FN (25/12/91)



mercredi 28 mai 2014

Les villes les plus polluées au monde

http://www.lemonde.fr/planete/infographie/2014/05/07/les-pays-en-developpement-en-premiere-ligne_4412816_3244.html

#noGovDay3 Des résultats.bxl ...

Ce 25 mai 2014, quelques 584.310 citoyens belges domiciliés dans la région bruxelloise ont élu leurs 89 députés régionaux.
Tous ces députés ont été élus sur base d’un programme électoral. Le programme électoral, c’est ce long document de plusieurs centaines de pages que peu d’électeurs lisent (pour une analyse de la longueur des programmes électoraux, voici ici) mais qui remplit une fonction importante : celui d’annoncer au préalable les priorités de cet(te) élu(e). Le programme discute ainsi les avancées réalisées par les élus du parti lors de la précédente législature mais liste également les promesses électorales de leur parti pour la législature à venir. Si un parti met en avant tel ou tel enjeu de politique publique, on peut s’attendre à ce que les députés provenant de ce parti en fassent leur priorité une fois qu’ils siègent au parlement. 

Via Régis Dandoy (@rdandoy) Politologue à la FLACSO. Chercheur associé à l’ULB et l’UCL Grégory Piet (@grgpiet) Politologue à Université de Liège




Selon le SPF Intérieur, le bug n'a eu "aucun impact sur la répartition des sièges"
Devrions-nous désormais parler de circoncision électorale, quand 1.500 votes exprimés dans la circonscription de Bxl sont désormais "annulés"?
2000 voix ce n'est rien pour le SPF intérieur ?! C'est plus que le différentiel pour le 15e s" c'est aussi =aux voix de grouwels



Donc rien ne figure sur la carte d'électeur mais le SPF sait qu'il y a eu "changement d'avis"? Suis sceptique. manque de clarté.



Au chapitre diversité, la greffe ne prend pas au MR bruxellois. En tout cas chez l'électeur.

 

Lire aussi:
Bug: les bureaux de Schaerbeek et d'Eupen n'ont pas validé les résultats

Communes à facilités: les électeurs se sont plutôt tournés vers Bruxelles
Beaucoup d'électeurs, domiciliés dans ces six communes à facilités, se sont tournés vers Bruxelles: la moitié des habitants ont choisi leurs députés fédéraux parmi les candidats bruxellois.
Et pour qui ont-ils voté? 40 % d'entre eux ont voté pour le MR. Le FDF arrive en deuxième place, mais nettement en dessous : 18% de ces voix. Puis, vient le PS avec 12,6%.

mardi 27 mai 2014

Golden Gate: 27 mai 1937

Le 27 mai 1937, 18000 piétons attendent avec impatience l'ouverture d'un nouveau pont, pour le traverser




Golden Gate bridge construction, 1937

#noGovDay2 «La Flandre est une République»

Invité sur la VRT le dimanche 25 au soir lors d’un débat avec les présidents des partis flamands, Bart De Wever a commis un lapsus en expliquant tout naturellement que la  
« Flandre est une République »
Et il semblerait que le CD & V se soit fait prier hier lundi 26, pour venir chez PhilippWhy?

Le Roi. a dû faire passer «les autres présidents » avant.
Lutgen  est ainsi venu pour son audience, suivi de Gwendolyn Rutten.

République ou pas, Bart De Wever est formateur :

Le Roi a chargé M. De Wever d'une mission d'information pr examiner les conditions ds lesquelles un gouvernement peut être formé rapidement


Mais  Kris Peeters a lancé 3 avertissement à la N-VA:
  1. Le CD & V discutera socio-économique et nullement communautaire.
  2. Le CD & V veut avancer sur les deux formations, flamande et fédérale, en même temps, en parallèle.
  3. Pas question "de jouer des petits jeux politiques qui seraient des pièges" ...

samedi 24 mai 2014

Rayon des nouilles

"Offre spéciale en page 30"
Madame, je vous propose 2 tonnelets de poudre de parvenu à lessiver le contribuable contre 1 de poudre de perlimpinpin ...


Plan éolien de Merbes-le-Château et Lobbes

Selon sudinfo.be, une enquête vient d’être ouverte pour une prise d’intérêts présumée contre le chef de cabinet adjoint du ministre wallon Philippe Henry, suite à la plainte d’un riverain du futur plan éolien de Merbes-le-Château et Lobbes.

Que reproche-t-on exactement à Hubert Bedoret, responsable de l’environnement au cabinet du ministre écologiste ? 

Comme toujours lors de l’installation d’éoliennes, des compensations sont offertes aux communes et aux propriétaires de terrains voisins.
Dans le cas de Merbes-le-Château, près de 18 hectares sont concernés. Une convention a été passée entre Electrabel, le promoteur du projet, et un fermier local qui recevra un forfait annuel pour la réalisation d’aménagements favorables à la faune sauvage des plaines agricoles, sur une superficie de 6,71 hectares. Or, la redevance payée en moyenne par Electrabel pour ce genre de convention tourne autour de 1.500/2.000 euros par hectare et par an. Ce qui représente, dans le cas litigieux, un maximum de 13.420 euros par an, pour des périodes de cinq ans.
Il se fait que les fermiers en question, Anne Bedoret et Jean-Luc Peckel, ne sont autres que la sœur et le beau-frère d’Hubert Bedoret, le chef de cabinet adjoint du ministre Henry. Or, c’est le cabinet et le ministre qui ont octroyé le permis pour l’implantation du champ éolien de Merbes-Lobbes.

Touillons !


Nanard

Claude Guéant est convoqué lundi par la police pour s'expliquer sur son rôle dans l'arbitrage Tapie, une étape attendue dans l'enquête pour escroquerie en bande organisée, selon des sources proches du dossier

vendredi 16 mai 2014

Syl­vie Bri­chard quitte Trace!


Syl­vie Bri­chard quitte la di­rec­tion gé­né­rale de la so­ciété d’in­té­rim Trace! à un mo­ment où l’ex-fi­liale du Forem semble tra­verser de sé­rieuses dif­fi­cul­tés fi­nan­cières, nous informe l'Echo .... 
Le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion aurait lancé une pro­cé­dure pour le remplacement

jeudi 15 mai 2014

(6) #LeGrandTest

Oyez, oyez, faites du clic sur nos sites web [pour gonfler nos chiffres et notre valeur en terme publicitaire] !
De quels partis êtes-vous le plus proche ? Faites notre test électoral

La RTBF organise désormais les émissions politiques comme des émissions de divertissement et de
Puis, va organiser un reportage pour analyser les causes du désintérêt des électeurs pour aller voter et pour la politique en général


Lire aussi les tweets:

Ce n'est vraiment plus ce que c'était "Une Famille (politique) en Or"

Donner le sentiment au téléspect. qu'il est encore + pris pour un con par les comiques que par les politiques, chapeau !


ou quand les politiciens sont plus marrants que les "comiques " ...
En résumé de , la dame qui a promis le RER pour 2017 est la même qui avait dit "Tous bilingues en 2000"...


Laurette Onkelinx s'engage à ne pas faire d'économies. C'est tout.

L'Autriche a Conchita Wurst, la femme à barbe. Nous on a Laurette Onkelinks, la femme barbante


On ne peut vraiment pas avoir la pub, à la place ?


Apprendre à respecter le droit civil avant d'avoir du pouvoir, rien de choquant.

Pauvres humoristes qui ont dû écrire leurs sketchs eux-mêmes. On sent l'équipe d'auteur en vacances.

Wathelet a du mal avec les doubles négations : question suivante "Bruxelles ne doit pas ne pas être survolée" OUi ou NON? :-)

Paradoxalement, le parti Écolo pollue quand même pas mal le débat.


Le rappelera aux élus de la majorité qu'à , ils ont TOUS dit qu'ils étaient pour la taxation des fortunes!

"...avec la croissance qui revient" dixit Laurette Onkelinx . Nous sommes sauvés, je vais me coucher, tranquille...

Une occasion manquée...étonnée (déçue) de la qualité journalistique des animateurs... :/

mercredi 14 mai 2014

(5) #rebattonsrtbf @FontanaOphelie

La suite de la série électorale et la suite (non logique #oupas ) de
(4) Débats électoraux ou débats pectoraux ... ?

Quelle est l'approche pluraliste et la représentation démocratiques de l'ensemble des listes candidates valides lors des débats politiques de campagne?

:
"il me semble logique de représenter les partis en fonction de leur poids sur l'échiquier politique"
Émission de voyance ?
Il semble donc qu'à la RTBF, comme pour d'autres chaines télévisées ou radiophoniques, on connait déjà à l'avance le résultat des élections.

C'est assez simple:s'il est "impossible de "caser" toutes les listes", c'est que la formule d'une émission n'est pas bonne, car pas respectueuse de l'équitabilité de traitement de l'ensemble de programmes représentés par des listes en ordre de marche ...


https://twitter.com/FontanaOphelie/status/466104519198527488

https://twitter.com/FontanaOphelie/status/466328785202446336

mercredi 7 mai 2014

What is genetically modified food?

Genetically modified food (or GM food) is food produced from plants or animals whose DNA has been altered through genetic engineering. These genetically modified organisms are often called GMOs for short.


samedi 3 mai 2014

"On évite la spectacularisation" (2)

Depuis plusieurs années, le RTBF accueille de manière permanente à son émission politique dominicale télévisée l'excellent dessinateur humoriste, Pierre Kroll, mêlé à des journalistes pour commenter l'actualité politique [présenté comme étant du journal ("Le Soir"); voir ici, par exemple].  
Il n'y a évidemment pas sa place.

De même, l'émission matinale en radio accueille avant "les duels" politiques matinaux, des "humoristes" ....




Street Art : World


Promesse électorale: "On évite la spectacularisation" (1)

Au-delà de l'aspect anecdotique, Bertrand Henne, qui ne plaisante jamais avec l'humour, tiendra-t-il sa promesse [électorale] ?

Le traitement médiatique des listes régulières* de candidats, en campagne, relève d'une profonde "inéquitabilité" ...



https://twitter.com/BertrandHenne/status/462306483779420160

https://twitter.com/Phineas_Barnum/status/462314092595019780

Listes régulières*: Listes validées qui répondent donc aux critères légaux et font partie du scrutin électoral au même titre que les autres.
NB: Le debriefing des duels avec Himad Messoudi (avec qui j'aurai également un échange "un peu plus musclé" sur le même sujet), se trouve ici.

vendredi 2 mai 2014

Most expensive cities

  • 1 Singapore 
  • 2 Paris 
  • 3 Oslo 
  • 4 Zurich 
  • 5 Sydney
    ....
  • 15 London
    ...
  • 26 NYC



 
Lire aussi:
House prices too expensive in London and New York?

12 up-and-coming cities around the globe