lundi 24 mars 2014

PME2.vert

"le ridicule ne tue pas, sauf électoralement"
Ils ne manquent pas d'aplomb, ces ECOLOs:


(1er suppléant liste ECOLO Chambre à Bxl, secrétaire politique d'ECOLO XL, membre CA de CityDev (ex-SDRB) et de l'asbl Bplus)
a un programme fort destiné aux PME et TPE.
Le Vert sera la couleur des entrepreneurs du 21e siècle.



Lire aussi:
Du côté des élus ...

(Je ne parle pas ici des programmes des prochaines élections mais vous rappelle l'une ou l'autre chose qui montrent la consistance entre programmes et actions...)
Rappelez-vous, le 18/05/2012, je publiais un autre article sur une proposition de loi Ecolo. Dans cette proposition, Ecolo demandait que si un chef d'entreprise déduisait ses frais de formation (formations qui sont parfois obligatoires pour certaines professions) cela soit considéré comme... de la fraude. Je cite l'extrait en question :

"En ce qui concerne le point 31°, il y a lieu de préciser que  les  formations  ne  sont  jamais  prises  en  considération au titre de frais professionnels, même lorsque ces formations sont nécessaires à l’exercice d’une profession ou obligatoires pour pouvoir accéder à une certaine profession. Aucune déduction fiscale n’est dès lors accordée pour les formations en notariat ou en fiscalité ou pour un MBA, une spécialisation médicale,etc."
Toujours dans les cartons Ecolo, la proposition de Gilkinet de désormais taxer les SPRLU de moins de deux personnes au taux IPP plutôt qu'au taux ISOC. Ecolo qui prétend que sa priorité va aux indépendants et PME... (coucou Christos Doulkeridis)

jeudi 20 mars 2014

Un académicien caricatural

Louis Michel répondait récemment aux questions de Pascal Vrebos, dont une portait sur Paul Magnette:

Magnette ?
"Je le trouve surprenant. C'est un académicien, et je suis très surpris qu'un académicien puisse s'exprimer de manière aussi caricaturale, de manière aussi peu fondée sur toute une série de dossiers, et être en permanence dans le déni de l'autre et la diabolisation. Et donc, ça me déçoit un peu. Mais je n'ai rien contre lui personnellement."
Paul Magnette est coupable de faire "de la publicité mensongère" en promettant des repas chauds à tous les enfants de maternelle et du primaire (chiffré le projet à 334 millions d'euros).
 "C'est impayable"
"Et il va aller les chercher où? Quand on pense que l'endettement en Wallonie est à 11,5 milliards [...] Si on devait faire ça, on irait de nouveau puiser dans la poche des classes moyennes. Ça, c'est une constante malheureusement au PS."

Lire aussi:
Société, Entreprises et Changement

Ce samedi, dans l'Echo, Paul Magnette était interviewé par Christophe De Caevel. L'article original se trouve : http://www.lecho.be/r/t/1/id/9478681.
J'ai pris la liberté de reprendre cette interview, parce qu'un journal ne devrait pas n'être qu'un porte-parole mais devrait aussi avoir un regard critique, poser des questions qui dérangent et démonter des arguments fallacieux.

"20.000 euros d'impôt sur 2 millions de patrimoine, catastrophique?"
Paul Magnette a présenté cette semaine le projet de "relance sociale" du PS. Il revient pour "L'Echo" sur les dispositions prônées par le PS pour les PME. Magnette réplique aussi aux critiques formulées à droite sur son idée de taxation des grands patrimoines.

CDC : En présentant votre relance sociale, vous avez insisté sur le rôle des PME. Le PS négligerait-il les grandes entreprises?
Paul Magnette : Évidemment non. Mais 97% des entreprises wallonnes sont des PME. Elles fournissent 70% de l'emploi privé. En ciblant les mesures, nous pouvons, je pense, aider à créer de l'emploi. Aujourd'hui, il y a une amorce de reprise économique mais - et cela pourrait être inquiétant - elle peine à se traduire en emplois. En aidant les PME à grandir, on peut changer la donne.
Réflexion : le PS semble soudain découvrir que le tissus économique de la Belgique est constitué par des PME. Or, dans tous ses discours depuis des lustres, le PS et ses mandataires n'ont eu de cesse de créer la confusion entre ces PME et TPE et les entreprises du BEL-20. Critiquant, criminalisant et insultant les indépendants et chefs d'entreprises. Leur menant presque une guerre que je ne m'explique toujours pas.
Quand Paul Magnette nous dit que la "reprise économique peine à se traduire en emploi", je peux comprendre qu'il ne soit pas économiste mais est-il sourd pour autant ? Aujourd'hui, la "croissance" dont parle le Président du PS est de 0,7%. Or, tout le monde sait qu'une croissance inférieure à 2% ne crée pas de l'emploi.

mardi 18 mars 2014

1/3 emplois.be subsidiés ...

Ce pays est foutu; sur base de chiffres de la ministre de l'Emploi, Monica De Coninck :
Entre 2007 et 2012, le nombre d'emplois subsidiés par le fédéral a augmenté de 21%, alors que la croissance de l'emploi sur la même période ne dépassait pas 3%.
Aujourd'hui, 32,3% des jobs sont soutenus d'une manière ou d'une autre par les pouvoirs publics, contre 27,7% en 2007

samedi 15 mars 2014

«Génération Daerden»


source twitter (ce qui n'en est pas une ...) 


 
Lire aussi:
Frédéric Daerden veut capitaliser sur son nom avec la «Génération Daerden»
Les socialistes tiendront ce samedi matin un congrès de lancement de leur campagne électoral à Ans, le fief de l’ancien ministre, Michel Daerden (PS), décédé le 5 août 2012 à Fréjus (France). Les socialistes jouent gros lors de ce scrutin notamment à Liège où ils sont talonnés par le PTB qui risque de leur tailler des croupières. Leur situation est d’autant plus délicate dans l’arrondissement de Liège que plusieurs faiseurs de voix leur font défaut : Michel Daerden n’est plus là pour apporter au PS liégeois ses 72.194 voix de préférence réalisées en lors des élections législatives de juin 2010. Guy Coëme aussi a jeté l’éponge. Mais le PS liégeois n’entend pas se laisser dépouiller par les partis d’extrême gauche sans lutter. Il a donc rapatrié Frédéric Daerden (PS) du parlement européen sur la liste fédérale, histoire d’essayer de capitaliser sur le nom de son paternel. Le bourgmestre de Herstal pousse la liste du PS liégeois à la Chambre.
Pour séduire les électeurs, Frédéric Daerden va au front avec un slogan autour de la « Génération Daerden ».  L’objectif affiché est donc de capter les ceux qui votaient pour celui qu’on avait affectueusement surnommé « Papa ». Le slogan sera dévoilé ce samedi matin à l’issue du congrès où on annonce la présence du Premier ministre, Elio Di Rupo (PS) et celle du président du PS, Paul Magnette. La question est de savoir si Daerden Jr qui avait décroché son mandat européen de député européen en 2009 avec 51.538 voix de préférence fera aussi bien que ce score, même s’il ne s’agit pas d’un même niveau de pouvoir législatif. Se rapprochera-t-il du score de son père lors des élections législatives de juin 2010 lors desquelles « Papa » avait réalisé 72.194 voix de préférence ? Mystère...
Via Philippe Lawson

mercredi 12 mars 2014

Bellens et De Groeve (à nouveau) en correctionnelle?

Selon le parquet, le trafic d'influence entre l'ex-CEO de Belgacom au salaire mirobolant poussé par les socialistes et l'ancienne prof de néerlandais d'Elio Di Rupo, Edmée De Groeve est établi ...
Bellens (et Pierre-Eric Evrard) aurait vendu un immeuble montois détenu par Belgacom à un prix inférieur au prix du marché à l’ancienne administratice du PS en échange de son soutien à la tête de Belgacom.

Le parquet demande en fait à la chambre du conseil le renvoi de 5 personnes devant le tribunal correctionnel, dont aussi l'ancien bras droit chez Belgacom de Bellens, Pierre-Eric Evrard.
Edmée De Groeve, sa fille Elke Maes et un architecte en charge du projet immobilier incriminé écopent pour leur part des chefs d’inculpation de trafic d’influence, de faux en écriture et d’abus de biens sociaux.

Edmée De Groeve a déjà été reconnue coupable, l'année dernière, de faux, détournements, escroquerie et abus de biens sociaux par le tribunal correctionnel de Charleroi


Source: l'Echo 

mardi 11 mars 2014

Demain, on mange gratis

Du pain et des élus : Populisme, électoralisme, naïveté et justice ....

Par la voix de son Président FF, le PS propose un repas chaud gratuit le midi à l'école.
"L’inspiration est finlandaise, avec comme objectif :

« Lutter contre les inégalités en matière d’alimentation»

Pourtant, en avril 2013: Magnette supprime les repas chauds des cantines de Charleroi.

A Charleroi toujours, 10 ans avant, la firme Sodexo était chargée de fournir 740 repas quotidiens aux élèves de l’enseignementcommunal de Charleroi. Mais un bon tiers des écoliers préfèrent les tartines aux dîners Sodexo, ce qui ne permet pas à la firme de rentrer dans ses frais.
Jean-Claude Van Cauwenberghe, qui était alors conseiller communal mais aussi ministre-président de la Région wallonne, a confirmé avoir rencontré « fortuitement » l’un des patrons de Sodexo aux Issambres. Van Cau y possède une maison.
Les deux hommes auraient partagé… un repas au restaurant.
Selon l’enquête, un arrangement aurait été trouvé pour « compenser » le manque à gagner de Sodexo en permettant à l’entreprise de surfacturer les repas scolaires livrés.
Van Cau a été inculpé pour corruption passive et escroquerie en octobre 2011. Il nie totalement les faits qui lui sont reprochés et parle d’acharnement de la justice carolo.
En 2008, trois autres personnes ont été inculpées, dont l’ex-échevin de l’Enseignement, Jean-Pol Demacq, pour détournement par fonctionnaire public.
La commission des poursuites du Parlement wallon s'est réunie à huis clos hier (lundi 10 mars à 15 heures)
Elle a débattu du cas Van Cau, débutée en mars 2013, à la demande du procureur général de Liège.

lundi 10 mars 2014

Poutine défie l'Europe sur la Crimée

Le président russe défend le référendum prévu le 16 mars prochain
Le président russe Vladimir Poutine a défendu le droit de la région séparatiste ukrainienne de Crimée à être rattachée à la Russie tout en affirmant chercher une "solution diplomatique" à la crise ukrainienne, marquée dimanche par des rassemblements dans le pays, émaillés de heurts. 

 
Vladimir Poutine, le 4 février 2013, s’adressant à la Douma :

« En Russie, vivons Russes. Toute minorité, de n’importe où, si elle veut vivre en Russie, travailler et manger en Russie, doit parler le russe, et doit respecter les lois russes. S’ils préfèrent la Charia, alors nous leur conseillons d’aller aux endroits où c’est la loi du pays. La Russie n’a pas besoin de minorités. Les minorités ont besoin de la Russie, et nous ne leur accorderons pas de privilèges spéciaux, ou n’essaierons de modifier nos lois pour répondre à leurs désirs, peu importe la force avec laquelle ils crient à la “discrimination”. On ferait mieux d’apprendre du suicide de l’Amérique, de l’Angleterre, de la Hollande et de la France, si nous voulons survivre en tant que nation. Les coutumes et les traditions russes ne sont pas compatibles avec l’absence de culture ou les moyens primitifs de la plupart des minorités. Quand ce corps législatif honorable pense à la création de nouvelles lois, il faut avoir à l’esprit l’intérêt national, en gardant à l’esprit que les minorités ne sont pas les Russes. »



dimanche 9 mars 2014

Pays de Poutine et des Pandas



Bruxelles: Yvan Mayeur, avait interdit la propagande du parti d'extrême-droite

Le bourgmestre Yvan Mayeur, l'avait annoncé : aucun véhicule du Vlaams Belang ne sera toléré dans les rues de Bruxelles-Ville. Malgré l'interdiction, un véhicule du Vlaams Belang a pourtant été repéré du côté de la place des Palais. Ce véhicule a été intercepté par la police et a été emmené à la fourrière.

Mons: Communiqué du Parquet : "Les forces de l'ordre prises à partie"

"Le député fédéral LAURENT LOUIS accompagné d'une vingtaine de ses militants récoltait des signatures et distribuait des tracts aux environs de la Grand'Place de MONS."


"Ils ne disposaient d'aucune des autorisations pour ce faire. A plusieurs reprises, les policiers de la Ville de MONS leur ont demandé de cesser leurs agissements, mais sans succès. Au cours de l'une de ces interventions les forces de l'ordre ont été prises à partie"
Marc Garin, chef de corps de la zone de police Mons - Quévy:
"Toute distribution de tracts ou récolte de signatures doit faire l’objet d’une autorisation du bourgmestre que les intéressés n’avaient pas. Tout a démarré de là"

"Ce qu’il faut retenir de tout cela, c’est que Monsieur le procureur du Roi a décidé d’une privation de liberté judiciaire" 
"On reste donc dans un processus démocratique pour faire la synthèse" 


Alors qu’il récoltait des signatures sur la Grand-Place de Mons pour pouvoir présenter son parti Debout Les Belges aux prochaines élections, Laurent Louis a fait l’objet ce samedi 8 mars 2014 d’une arrestation. Celle-ci est au final judiciaire.
Premiers contacts policiers : Laurent Louis n’avait pas l'autorisation communale nécessaire pour récolter des signatures et distribuer des tracts sur la voie publique ... ???
Plus tard, une policière aurait tenté de s'emparer du smartphone d'une personne parce qu'il filmait l'arrestation administrative de deux ivrognes. Celle-ci a été violemment poussée et s'est en conséquence fracturée le coude en chutant.


Charleroi: le Musée de la photo annule une expo dont le commissaire est N-VA ...

Le directeur du Musée de la photographie de Charleroi s’est résigné à annuler une exposition sur la Flandre programmée en mai prochain en raison de l’opposition de trois photographes flamands et d’un francophone au commissaire de cette exposition, engagé en politique pour la N-VA.
Le musée de Marchienne-au-Pont  avait approché il y a deux ans l’ancien ambassadeur Johan Swinnen, docteur en histoire de l’art spécialisé dans la photographie, pour monter une exposition intitulée « Musée imaginaire pour la Flandre »


Lire aussi:
La France s’éloigne, à tout petits pas, de l’état de droit et de la démocratie. Lentement mais sûrement.

vendredi 7 mars 2014

Justice: Jean-Claude Van Cauwenberghe: 5 dossiers

Pour rappel, le parquet général de Liège souhaite poursuivre Jean-Claude Van Cauwenberghe visé dans cinq dossiers :
  1. Immo Congo: Il est soupçonné d’avoir favorisé un proche dans le cadre de la location du bâtiment abritant la délégation Wallonie-Bruxelles à Kinshasa
     
  2. La construction du hall des sports de Beaumont
    Suspecté d’avoir pesé de tout son poids pour l’attribution d’un contrat de fourniture clé sur porte d’un hall sportif sur le territoire de Beaumont à son ami entrepreneur Michel Vandezande qui est le patron d’une entreprise de construction souvent choisie par l’ex-majorité absolue socialiste.
    Van Cau a été inculpé de corruption passive en avril 2010 par le magistrat instructeur de la cour d’appel de Liège.
     
  3. DossierArcade - du nom d’une société de fournitures et de mobilier appartenant à un proche de M. Van Cauwenberghe. Le parquet soupçonne Jean-Pierre Paquet, ami et architecte de Van Cau, d’avoir surfacturé des fournitures de mobilier à l’Elysette, à l’époque où Van Cauwenberghe présidait la Région. Ces surfacturations auraient été réalisées par la SPRL Arcade, gérée par Paquet.
     
  4. Le magasin Optique Point de Mire de Thuin fait partie d’une chaîne de magasins de lunettes appartenant aux Mutualités socialistes de Charleroi. Jean-Claude Van Cauwenberghe était administrateur de la chaîne et président des Mutualités. On lui reprocherait d’avoir négocié des marchés à des conditions préférentielles en échange de petits cadeaux
     
  5. Une demande de permis pour un projet de construction à Thuin.
    Des pressions auraient été exercées pour l’octroi d’un subside régional aux Chantiers navals de Thuin
Deux autres dossiers seraient toujours à l’instruction à Charleroi. Il s’agirait du dossier "Sodexo" et de l’"affaireWagner".


La commission des poursuites du Parlement wallon se réunira - à huis clos - ce lundi 10 mars à 15 heures pour débattre du cas Van Cau, débutée en mars 2013, à la demande du procureur général de Liège.
La Commission des poursuites du Parlement wallon avait était amenée à se prononcer sur l’opportunité de poursuivre ou non l’ancien ministre-président.
A la demande du principal intéressé, des devoirs complémentaires ont dû être réalisés, suspendant la décision de la commission des poursuites. Ces devoirs complémentaires sont clôturés.